Économie

Perspectives économiques positives : Hausse en vue, soulagement sur la dette US et espoir sur la Fed

perspectives économiques
34views

Les marchés boursiers européens se préparent à une journée en hausse vendredi, soutenus par l’approbation par le Sénat américain du projet de loi sur le plafond de la dette, ainsi que par les attentes d’une possible pause de la Réserve fédérale dans sa politique de relèvement des taux d’intérêt.

Hausse des Bourses européennes

Les contrats à terme laissent présager une journée positive pour les Bourses européennes. Le CAC 40 parisien devrait progresser de 0,53%, le DAX à Francfort de 0,6%, le FTSE à Londres de 0,32% et l’EuroStoxx 50 de 0,54%. Cette tendance haussière est principalement due à deux facteurs clés : l’adoption du texte sur le plafond de la dette américaine par le Sénat et les attentes d’une pause dans la remontée des taux par la Réserve fédérale.

Soulagement sur la dette américaine

L’épisode de tension autour du relèvement du plafond de la dette des États-Unis, qui a préoccupé les marchés ces dernières semaines, est désormais considéré comme clos. Le Sénat américain a donné son feu vert au projet de loi bipartite, évitant ainsi un défaut de paiement. Cette nouvelle a été accueillie avec soulagement par les investisseurs, qui voient dans cette décision la fin d’une période d’incertitude et la garantie que les États-Unis pourront honorer leurs engagements financiers.

Espoir sur la politique monétaire de la Fed

Le président de la Fed de Philadelphie, Patrick Harker, a déclaré jeudi soir qu’il était temps de faire une pause dans la remontée des taux d’intérêt lors de la prochaine réunion de la banque centrale. Cette déclaration a ravivé l’espoir des investisseurs, qui estiment désormais à 20% les chances d’une augmentation des taux d’un quart de point le 14 juin, contre 50% la semaine précédente, selon l’outil CME FedWatch. Les marchés seront attentifs à la publication du rapport sur l’emploi aux États-Unis en mai, qui devrait fournir des indications supplémentaires sur les intentions de la Fed.

Analyse des marchés internationaux

Les marchés internationaux ont également enregistré des performances positives. À Wall Street, les indices Nasdaq et S&P 500 ont atteint des plus hauts de neuf mois en clôture, avec une hausse respective de 1,28% et 0,47%. Toutefois, Salesforce a pesé sur le Dow Jones en annonçant sa plus lente croissance de chiffre d’affaires trimestriel en 13 ans, ce qui a entraîné une baisse de 4,7% de son cours. Goldman Sachs a également reculé de 2,31% en raison de l’annonce de nouvelles suppressions de postes.

En Asie, le Nikkei au Japon a clôturé à son plus haut niveau depuis 1990, avec une progression de 1,21%. SoftBank a enregistré la plus forte progression de l’indice, bondissant de 5,4% en raison des attentes d’une augmentation des investissements dans l’intelligence artificielle. En Chine, les indices CSI 300 et SSE Composite ont également connu une hausse, respectivement de 1,38% et 0,79%, suite à la publication d’une enquête montrant un rebond de l’activité manufacturière.

Perspectives sur les devises, les taux d’intérêt et le pétrole

Le dollar américain a connu une légère baisse de 0,13% par rapport aux autres grandes devises internationales. Cette semaine, il enregistre sa pire performance depuis mi-janvier en raison des spéculations sur une possible pause de la Fed dans la remontée des taux. L’euro se négocie autour de 1,0773 dollar.

Sur le marché obligataire, les rendements des Treasuries à dix ans ont légèrement augmenté, s’établissant autour de 3,616%. Le rendement équivalent allemand a également augmenté d’un point de base, atteignant 2,26%.

En ce qui concerne le pétrole, les contrats à terme sur le brut ont progressé de 1%, soutenus par l’adoption du projet de loi sur la dette américaine au Congrès. Le Brent se négocie à 75,03 dollars le baril et le WTI à 70,79 dollars.