vendredi, décembre 8, 2023
Actu

EDF remporte le contrat de construction du plus grand parc éolien français en Normandie

parc éolien
8views

EDF et son partenaire Maple Power ont remporté l’appel d’offres « Centre Manche » pour la construction du premier parc éolien français implanté dans la Manche, baptisé « Centre Manche 1 ». Le consortium construira une capacité de production d’un gigawatt, suffisante pour alimenter 1,5 million de personnes, soit la moitié de la population de la région Normandie. La construction de ce parc devrait commencer entre 2026 et 2027, et il devrait être connecté en 2031. Le prix de l’offre proposée par EDF a été un élément clé dans la décision de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), avec un prix inférieur à 45 euros.

Le développement de l’éolien en mer en France connaît un coup d’accélérateur

Avec la construction du parc « Centre Manche 1 », la France franchit un palier important dans le développement des parcs éoliens en mer, qui accusent un retard important par rapport à ses voisins européens. La puissance cumulée des projets éoliens en mer en cours de développement atteint maintenant 4 GW. Cependant, la France a pour objectif d’avoir une capacité installée d’éolien en mer de 2,4 GW en 2023 et environ 5 GW en 2028, puis 40 GW en 2050. Pour atteindre ces objectifs ambitieux, le gouvernement français a récemment voté la Loi d’accélération des énergies renouvelables.

Des défis à relever pour l’éolien en mer en France

Le développement de l’éolien en mer en France est ralenti par de longs délais administratifs, ce qui explique pourquoi il faut douze ans pour qu’un parc éolien sorte de la mer. Pour accélérer la cadence, le ministère de la transition énergétique a lancé une consultation nationale sur l’accélération des procédures de mise en concurrence et sur l’évolution des modalités de soutien public aux parcs éoliens en mer. Cette consultation est ouverte à tous les citoyens jusqu’au 12 juin 2023 sur le site éoliennesenmer.fr. Parallèlement, la procédure d’appel d’offres pour la construction d’un deuxième parc éolien dans la zone « Centre Manche » est en cours, avec sept candidats en lice pour un investissement compris entre 4 et 5 milliards d’euros. Ce deuxième parc devrait être connecté en 2032.

La construction du parc « Centre Manche 1 » est donc une avancée significative pour l’éolien en mer en France, mais il reste encore beaucoup de travail à faire pour que la France rattrape son retard sur ses voisins européens. Les prochaines années seront cruciales pour voir si le développement de l’éolien en mer peut réellement s’accélérer et permettre à la France de relever les défis énergétiques à venir.